La France et ses racines chrétiennes

Ainsi donc notre président a tenu a rappelé que la France a des racines chrétiennes. Était-ce donc nécessaire de le rappeler ? Si oui, était-ce au président de la République de le faire ?

Était-il nécessaire de rappeler que la France a des racines chrétiennes ?

Je ne le crois pas. Qui peut l’ignorer, et qui même peut le contester ? Il suffit de parcourir le pays pour voir dans chaque village son inévitable église. Parfois même en rase campagne on trouve des chapelles ou des simples calvaires nous empêchant de l’ignorer. Nombre de villes ou villages portent le nom d’un saint chrétien. Chaque jour, le calendrier (grégorien, du nom d’un pape) nous rappelle aussi le nom d’un saint chrétien, et la majorité des jours fériés sont des célébrations chrétiennes : 6 précisément (Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint, Noël) contre 5 pour des motifs non religieux (jour de l’an, fête du travail, armistice 1945, fête nationale, armistice 1918).

Était-ce au président de la République de nous le rappeler ?

La France est un pays laïc. Le président est garant des institutions de la République et de ses grands principes, dont la laïcité, qui exige (entre autre) la séparation du fait politique et du fait religieux. La religion ne doit pas se mêler de politique ; la politique ne doit pas se mêler de religion. Le président de la république devrait donc être exemplaire en la matière, ce qui n’est pourtant pas le cas, cette-fois comme d’autres !

Alors, pourquoi ce discours ?

On ne peut croire à un dérapage involontaire. Au moment même ou le parti présidentiel s’embourbe dans un débat sur l’Islam (après ceux sur l’identité nationale et la burqa), qui dérive en débat sur la laïcité, on ne peut qu’y voir une contribution volontairement orientée du président. Cette phrase fait suite à ses précédentes interventions (quand il dit par exemple que l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé dans la transmission des valeurs), interventions qui systématiquement désignent un coupable ou un bouc émissaire, qui répétitivement divisent et opposent.

Éternel candidat ?

Le président a été élu. Sa légitimité est issue du verdict des urnes. J’ai tenu bon sur cette ligne jusqu’au discours de Grenoble, où le président a selon moi franchi le Rubicon. En parlant de « français d’origine étrangère », il a une fois de trop établi une ségrégation insupportable entre ses concitoyens. Alors que sa mission devrait le pousser à unir, il divise ; alors qu’il devrait apaiser les tensions, il les avive.

Et si finalement le président n’avait jamais réussi à revêtir le costume de sa fonction ? Qu’il soit d’un style différent ne me choque pas. Je ne défends pas là une vision éternellement protocolaire et figée de la fonction. Qu’il soit moderne, impliqué, présent sur le terrain… pourquoi pas ? Simplement, si un candidat doit être un combattant, un président doit, lui, être rassembleur. Nicolas Sarkozy en semble totalement incapable. Il est probablement un excellent candidat, et sa victoire l’a illustré brillamment. Mais il est demeuré candidat, et n’a jamais pris la mesure de cette dimension unificatrice de sa fonction.

Fermons la parenthèse

Depuis Grenoble, je n’arrive plus à contenir mon envie que cette parenthèse cesse. Il faudra pour 2012 un(e) autre président(e), qui saura transcender son statut de candidat, qui devra panser les plaies d’un peuple divisé et rongé par la peur des autres, alors même que la France s’est construite sur l’acceptation et le respect.

Je n’irai pas jusqu’à scander « Sarkozy dégage ! », comme mes amis de Tunisie. Il ira au bout de ce mandat, dans le strict respect du suffrage universel. Mais je souhaite que ce mandat soit le premier et le dernier : cinq ans, ça suffit.

Étiquettes : , ,

About JeffRenault

Simple citoyen du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :