Le racisme envahi l’espace politique

En ce lendemain de résultats du premier tout des élections cantonales, je vous renvoie à cet article de Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des doits de l’homme (LDH) dans Le Monde.fr

Superbe texte. Magnifique plaidoyer pour la tolérance. Extraits :

la laïcité est détournée de son sens pour exiger de quelques millions de citoyens français, déjà souvent soumis au talon de fer social, qu’ils répudient leur religion pour être acceptés dans la communauté nationale

la xénophobie érigée en politique d’Etat, assimilant étrangers à la délinquance, à la polygamie, aux ghettos de banlieues, à cette invasion toujours brandie comme une menace et jamais survenue.

Vint ensuite le glissement inévitable des étrangers à ceux qui leurs ressemblent, entendons les demi-français. C’est ainsi que le 8 décembre 2009, Nicolas Sarkozy, sous prétexte de tolérance, fait des musulmans français des étrangers qu’il faut « accueillir » dans leur propre pays.

Les musulmans français ou pas sont sommés de faire leur examen de conscience et de répondre de nos peurs collectives. Que celles-ci soient bien réelles, et il en est de nombreuses, ou qu’elles soient du domaine de l’imaginaire, n’autorise pas à les exploiter pour en rendre responsable une religion et ses adeptes. C’est pourtant ce que signifie le débat engagé par l’UMP, officiellement sur la laïcité, en réalité sur la compatibilité de l’islam et de la République, contredisant par là tous les principes de la laïcité.

Le regard que l’on porte peut être celui de la part d’humanité qui nous est commune, il est aussi, c’est ô combien plus facile, l’exacerbation d’une altérité qui serait irréductible. Entre ces deux prismes, s’inscrit l’opposition, elle irréductible, entre l’empathie et le rejet comme point de départ de la relation qui se crée.

Je ne peux vivre sans cette relation d’empathie a priori. Je refuse de m’inscrire dans cette perception des différences qui font d’elles le début et la fin de toute relation humaine. Je ne peux vivre dans la méfiance permanente de l’Autre qui peu à peu s’étend naturellement au plus proche au point de ronger tous les rapports sociaux pour les transformer en concurrence. Et c’est parce que cette empathie nous est aujourd’hui servie, par ceux qui en sont exsangues, comme une tare qui détruirait notre cocon national que nous allons mal.

La tâche de nos responsables politiques et de chacun de nous, c’est de […] construire des projets politiques qui nourrissent l’imaginaire et non de créer ou d’attiser la haine. Il est temps de le dire fortement : ceux et celles qui, incapables d’entendre la souffrance de tous et se perdent dans les querelles personnelles, n’éviteront pas la sanction de leur renoncement. Ceux et celles qui nous entraînent dans cette course à l’abîme, qui usent du racisme et de l’antisémitisme comme arme politique, perdent toute légitimité et légitiment la révolte.

Étiquettes : , , ,

About JeffRenault

Simple citoyen du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :