Réponse à la lettre de M. Bernard Debré à M. Moncef Marzouki

J’ai publié un commentaire en réponse à cette lettre que M. Bernard Debré, député, a cru bon d’adresser à M. Moncef Marzouki, président de la république de Tunisie. Je doute que ma réponse soit publiée (mais je peux me tromper, et rectifierai cette affirmation si finalement elle l’était), alors je la publie ici :

Monsieur Debré,

Quand je lis vos propos, je me sens tunisien.

Je n’ai pas été choqué par les propos de M. Marzouki s’adressant à nous français. Je ne me suis senti ni visé ni blessé. Aurait-il pu s’abstenir de paraître donner des leçons ? Sans doute, mais vous ne pouvez pas le lui reprocher en faisant de même M. Debré.

Qui peut oublier qu’il y a un an ce grand Peuple se mettait en marche et chassait le dictateur à coup de « Dégage ! » ?

Qui ose donner des leçons à ce Peuple à travers son président alors qu’alors que la révolution enflait, plutôt qu’accompagner et soutenir le vent de Liberté qui soufflait, une ministre du gouvernement français proposait à Ben Ali son aide pour maintenir l’ordre (ce que vous minimisez sous le qualificatif de « quelques erreurs ») ?

Qui ose dire que les autres religions que l’islam, en généralisant honteusement ce qui a pu se passer ici ou là à l’ensemble des pays arabe, ou que les ressortissants français seraient mal traités en Tunisie, avec pourtant un ambassadeur gaffeur et condescendant qui ne représente que piteusement le Peuple de France ?

Qui peut nier qu’en Tunisie et comme dans d’autres pays d’Afrique l’influence française ne s’est pas limitée à la seule période coloniale et qu’on a parfois soutenu des dictateurs pour tirer profit d’un pays au détriment de ses ressortissants ?

On ne peut qu’admirer, respecter et apprendre de la grandeur du Peuple tunisien, et lui témoigner le plus grand respect et la plus grande confiance pour son avenir. Il ne se laissera jamais déposséder de sa révolution, c’est une certitude. Ainsi que le disait Thomas Jefferson : « le prix de la Liberté est la vigilance éternelle ».

Votre intervention était superflue, inutile et insultante.

Quand je lis vos propos, je me sens tunisien.

Je vous invite en outre à consulter deux autres textes de réponse, tous les deux superbes et dignes : ce premier de Yazid Debbich, citoyen franco-tunisien, que  @chaouka m’a proposé, et ce second sur le blog La Pomme Empoisonnée , que @PaNoAIMi m’a suggéré.

Étiquettes : , , , ,

About JeffRenault

Simple citoyen du monde

One response to “Réponse à la lettre de M. Bernard Debré à M. Moncef Marzouki”

  1. Tahar says :

    Bonsoir,

    Il n’y va pas par quatre chemins le Debré. Sans compter qu’il ne sait pas compter!! Et très vexé, jusqu’à en devenir insolent. Colonialisme? Mais ce fut un épiphénomène et ni Bourguiba, ni Ben Ali ne furent « fantoches »!! Et puis, comment ose-t-il ce Marzouki cracher ainsi dans la soupe, puisque « Nous avons eu le devoir et je dirai la joie de vous accueillir dans notre pays pendant que vous n’étiez pas « persona grata » »!!!

    M. Debré a l’habitude d’être le Lucky Luke de service et de tirer plus vite que son ombre, comme dans la cas de l’affaire dite DSK (il y aurait, bien sûr, beaucoup à dire sur cette « affaire » comme sur ce triste sire, DSK) où il fut le premier à se rendre ridicule en annonçant la culpabilité d’un présumé coupable!!!

    Cette « lettre » est finalement très significative de l’arrogance occidentale. Leurs « experts » et autres orientalistes se permettent depuis des lustres de juger et de dire l’Autre et ils ne supportent pas qu’on leur rende de temps à autre la pareille. C’est qu’ils ont quasi définitivement intégré l’idée que le fait d’instituer et de dire l’Autre est un privilège de puissants, comme l’avait démontré feu Edward Said.

    L’adresse de Marzouki me semble inaugurer une nouvelle ère pour la Tunisie, celle de la vraie indépendance. Pourvu que ça dure, non pas dans la perspective de la rupture, mais dans celle de l’échange culturel égal. Tahar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :