Fiche de lecture : « L’agrégateur » de Jérôme Vuittenez

Jérôme Vuittenez est un auteur de romans et de pièces de théâtre qui s’auto-édite. Ses oeuvres sont disponibles en version numériques gratuitement ou en version papier à prix coûtant sur le site lulu.com.

J’avais déjà eu l’occasion de lire un premier livre de Jérôme Vuittenez, « Liberté cryptée », que j’avais bien apprécié. Alors quand l’occasion s’est présentée, j’ai été ravi de pouvoir de nouveau me plonger dans sa prose.

Le style de Jérôme est fluide. C’est très agréable à lire. En réalité, ça se dévore tellement on est captivé. Certes, l’intrigue et son suspens y sont pour quelque chose. La trame policière, la découverte progressive des événements, les rebondissements… entretiennent habilement notre envie de passer au chapitre suivant.

Mais pour ce qui me concerne, ce sont ses personnages qui me captivent. Jérôme les construit peu à peu au fil des lignes, et les rend très attachants, notamment le héros.

Bien sûr, il y a des facilités. Et dans « L’agrégateur », qui est son quatrième roman, Jérôme reprend des ficelles déjà employée dans son premier, « Liberté cryptée » que je venais de lire. Aussi, la réutilisation des mêmes ressorts (amnésie, évasions) est un peu décevante.

Le summum de la « grosse ficelle » est quand le protagoniste principal retrouve un élément de sa mémoire en se détendant sur un banc. Si encore il s’agissait d’un élément principal de sa vie ! Mais non, il n’est que secondaire (mais essentiel pour la poursuite de l’intrigue).

Malgré tout, ces facilités sont pardonnées très vite à l’auteur car on lui sait gré de nous tenir en haleine jusqu’à la toute fin.

Ce livre m’a fait penser davantage à un scénario qu’à un livre. Je le trouve construit comme un film d’action. Ce qui pour moi rapproche plus Jérôme du style scénaristique que romanesque. On imagine fort bien les images et les scènes d’actions au fil de sa lecture.

J’ai particulièrement apprécié que l’intrigue mêle des épisodes distincts dans le temps de la vie du héros. Vous pouvez ainsi lire un chapitre qui se déroule dans le présent, alors que le suivant décrit un passage de l’enfance du héros. C’est probablement par ce procédé que Jérôme nous fait connaître ses personnages et nous les rend attachants.

Un autre aspect très captivant est que Jérôme a inscrit l’intrigue dans la réalité avec des personnages réels de la vie politique et des événements s’y rapportant telle les élections de 2007. Ainsi, nous nous replongeons nous-mêmes dans notre expérience personnelle de ces événements, et, d’une certaine manière, avons l’impression d’être l’un des figurants de l’intrigue.

Je ne révèle volontairement pas d’éléments constitutifs de l’histoire, car il me semble que cela nuirait au plaisir procuré par la découverte progressive des personnages et des événements. Je peux en revanche vous confier que le livre aborde des thèmes qui me sont chers comme la création monétaire, l’information de masse et les élections.

Pour conclure, si vous voulez passez un bon moment, n’hésitez pas, « L’agrégateur » ne vous décevra pas.

Étiquettes :

About JeffRenault

Simple citoyen du monde

2 responses to “Fiche de lecture : « L’agrégateur » de Jérôme Vuittenez”

  1. Merome says :

    Merci pour cette critique argumentée.
    L’amnésie est en effet un levier scénaristique facile pour faire des histoires. Mais rassure-toi, mes deux autres bouquins n’ont nulle trace de perte de mémoire (ni d’évasion d’ailleurs).
    Je t’encourage donc à les lire🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :