Archive | Réseaux sociaux RSS for this section

Les enfants invisibles de l’Ouganda #kony2012

Il est des causes qui transcendent toutes les sensibilités. Il est des hommes respectables au-delà des mots. Il en est d’autres dont l’horreur qu’ils commettent est indicible.

En Ouganda, Joseph Kony est un mercenaire doublé d’un illuminé, en guerre contre l’armée régulière ougandaise. Il ne défend aucune cause noble. Il ne veut que le pouvoir, et instaurer un régime théocratique.

Ses méthodes de recrutement ? Joseph Kony n’est pas du genre à s’embarrasser de scrupules. Son armée est à 80% contituée d’enfants, qu’il kidnappe, et qu’en guise d’allégeance il oblige à tuer leurs parents.

On estime ainsi qu’il a kidnappé jusqu’à 30.000 enfants en plus de 20 ans de rébellion. Ces enfants, on les appelle les enfants invisibles, parce que cela est sans que le monde ne le voit.

Un homme, Jason Russel, a découvert cette atrocité lors d’un voyage en Ouganda. Il a fait la connaissance de Jacob, un enfant à l’époque dont le frère avait été tué par Kony (décapité à la machette). Il a fait la promesse à Jacob que l’on stopperait la folie perpétrée par Kony. Il a créé Invisible children, et fait savoir au monde la réalité en Ouganda.

Je vous laisse découvrir cette vidéo virale et vous incite à la diffuser en masse.

______________  [Edit du 08/03/2012 17:50]

Attention : il semblerait que l’association Invisible Children puisse ne pas être aussi « pure » qu’elle le paraît, et je vous invite donc à faire des recherches sur elle si vous souhaitiez vous engagez plus avant. Je n’arrive pas pour ma part à me faire une idée claire. Cela n’enlève rien au fait que Kony est un véritable méchant. Pour plus d’informations : Dois-je faire un don pour Kony 2012 ?

J’ai supprimé mon compte Foursquare

Je viens de supprimer mon compte Foursquare.

Je reconnais que je n’ai pas réussi à saisir pleinement l’utilité de cette application. Bien entendu, il y a un côté ludique à obtenir des points, des badges, voire à devenir Mayor d’un lieu.

Je trouve en revanche que l’aspect évaluation d’un lieu est très peu mise en avant (on donne juste des conseils) comme sur Qype par exemple.

Mais au-delà de cela, la raison première de ma défection, et après avoir vraiment joué le jeu, est essentiellement que ma pudeur est troublée par une telle exposition des endroits où je me trouve, et que je considère problématique que l’on sache par déduction où je ne suis pas.

Je sais que le patron de Facebook a déclaré un jour (à propos de Street View et des gens qui étaient pris en photo) qu’on ne devrait pas avoir de problème avec ça si on n’avait rien à cacher.

C’est une connerie : on peut n’avoir rien à cacher sans pourtant être exhibitionniste !

%d blogueurs aiment cette page :